Storytelling Transmédia – Épisode 4/5 : Arcade Fire

837

Épiode 4 : Une expérience visuelle immersive proposée par Arcade Fire

Arcade Fire est un groupe de rock indépendant originaire de Montréal. Avec une extraordinaire présence scénique, ils ont voulu reproduire l’expérience mais cette fois-ci en ajoutant une dimension Storytelling Transmédia et en impliquant d’avantage le public et/ou leur communauté. Ils proposent deux sites interactifs reprenant deux des titres de leur album « The Suburbs ».

Le projet The Wilderness Downtown

Ce premier site nous propose une interaction que l’on pourrait qualifier de passive.
L’album « The Suburbs », comprenez « La Banlieue », évoque le quotidien dans les banlieues résidentielles américaines. C’est l’esprit que l’on retrouve dans le projet intitulé « The Wilderness Downtown », traduisez par « Le centre ville désert ».

La page d’accueil du site pourrait nous faire penser au cadre d’une banlieue où les habitants se seraient laissé prendre, se laisser enraciner en désertant les centres villes. Sur cette même page d’accueil, on nous demande de rentrer l’adresse de la rue où nous avons grandi. Et c’est la que le projet commence. Il s’agit d’un clip vidéo. En fond sonore, le titre « We used to wait », extrait de l’album. La trame de fond, un jeune homme en sweat à capuche qui court dans la rue. Le clip intègre les images de votre rue (prisent sur Google Street View) ce qui nous donne l’impression que ce jeune homme court dans votre quartier. Les mouvements de caméra du clip original coïncident avec les images de Google, on peut même apercevoir ce jeune homme courir sur Google Street View, s’arrêtant à hauteur de votre adresse et effectuer un tour complet sur lui-même, comme s’il recherchait quelque chose. Le clip intègre au même moment une vue à 360° de votre rue.

L’immersion est complète. Ce jeune homme qui court sans cesse, l’ambiance du clip, l’intégration d’images de votre quartier d’enfance, nous rappelle qu’il est difficile de se défaire du passé, de l’endroit où nous avons grandi. Ce qui est d’autant plus vrai qu’aux États-Unis, les populations grandissent et font leurs vies à l’endroit même où elles sont nées.

À la fin du clip, on vous demande d’adresser une carte postale interactive à l’attention des habitants de votre ville. Toutes les cartes postales étaient affichées lors des concerts d’Arcade Fire sur la tournée de « The Suburbs » et il était même possible, à l’époque, de recevoir des réponses à ces dernières sur leur site.

The Wilderness Downtown, the postcard

Si je devais résumer cette expérience Storytelling Transmédia en quelques mots, je dirais :« Sit back, relax and enjoy the show ». Le projet a été développé en HTLM5 pour montrer toutes les possibilités que proposait Google Chrome à sa sortie. Pour une meilleure expérience, nous vous conseillons donc d’essayer ce jeu sur Google Chrome !

The Sprawl II (Mountains Beyond Mountains) : Danse avec les artistes

Le second site, « The Sprawl II », deuxième extrait de l’album « The Suburbs », relève plus de l’expérience interactive. En connectant votre webcam, vous avez la possibilité, en agitant vos mains devant celle-ci, de faire bouger, de faire danser une troupe de danseurs « urbain ». Le clip défile sous vos yeux pendant que l’interactivité opère. Une très jolie expérience visuelle.

Arcade Fire, en proposant ces deux sites, a mis l’accent sur le coté artistique visuel et la dimension Storytelling Transmédia. Les plateformes sont beaucoup plus tournées vers le traitement de l’image que vers le coté interactif. C’est une manière différente d’impliquer les fans, la communauté. C’est en quelque sorte un prolongement, une extension de l’expérience visuelle qu’ils offrent sur la scène.

Intro : Qu’est ce que le Storytelling Transmédia ?
Épisode 1 : Nine Inch Nails
Épisode 2 : Jay Z
Épisode 3 : Gorillaz
Épisode 5 : Johnny Cash
Outro : Comment relancer le business de la musique ?