Storytelling Transmédia – Épisode 1/5 : Nine Inch Nails

1640

Épisode 1 : Nine Inch Nails, une relation longue durée dans le Storytelling Transmédia

En 2007, le groupe Nine Inch Nails avec son leader Trent Reznor met en place un ARG (Alternate Reality Game) pour la sortie de leur album « Year Zero », en partenariat avec l’agence 42 Entertainment.

Trent Reznor a eu la brillante idée de mettre en place une chasse aux trésors en réalité alternée. Il parsemait des indices sur des T-shirts, en cachait d’autres sur des clefs USB contenant des singles du dernier album et laissées dans les toilettes sur les lieux des concerts.
D’autres indices étaient dissimulés sur des sites internet ou via des numéros de téléphone. Tous ces éléments aidaient les joueurs à avancer dans l’histoire sombre de Year Zero : un monde rongé par une guerre infinie et une catastrophe environnementale.

Ce projet avait pour but de faire vivre aux fans une expérience unique en lien avec l’univers de l’album. Le leader du groupe qualifiait cette expérience comme « une nouvelle forme de divertissement ». Selon Trent Reznor, le partage de l’information sur différents canaux, le fait est que ce jeu soit une forme de divertissement unique en son genre et l’engagement du public faisait de cet ARG un outil adéquate pour promouvoir son album et faire entrer les fans dans l’univers du groupe. Après cet album, NIN n’avait plus de maison de disque et a préféré voler de ses propres ailes.

Les trésors cachés de l’album Ghosts I-IV

En 2008, à l’occasion de la sortie de l’album « Ghosts I-IV », NIN remet le couvert avec une autre façon de fédérer sa communauté. Pour les habitants de Los Angeles, Trent Reznor avait caché des places de concerts dans les parcs de la ville, sous des pierres, dans des fossés… Toutes les cachettes étaient annoncées sur le feed Google Earth du groupe.
Cet album crée sous Licence Creative Commons contenant 36 titres disponibles gratuitement sur le site de NIN, a généré 1.6 Million de Dollars en une semaine.

Ce qui est intéressant, ce n’est pas la musique gratuite en elle-même, c’est ce qui est proposé en plus. Les 36 titres + un livret pour $10, un coffret avec l’album + un beau livret + un DVD pour $75, 2500 exemplaires d’un coffret ultra deluxe édition limitée à $300, tous signés par Trent Reznor. C’est exceptionnel, unique et ça ajoute de la valeur à la musique. C’est une façon de créer un lien avec les fans, de leur donner une raison d’acheter, et de trouver un modèle économique efficace.

Lors d’une intervention de Mike Masnick (CEO et fondateur de Techdirt et Floor64) au Midem Net 2009, ce dernier nous démontrait que NIN avait basé leur démarche et nouvelle stratégie Transmédia sur une équation bien plus qu’étrange :

CWF + RTB = $$$$$
(Connect with fan + Reason to buy = immediate profit)

 
Intro : Qu’est ce que le Storytelling Transmédia ?
Épisode 2 : Jay Z
Épisode 3 : Gorillaz
Épisode 4 : Arcade Fire
Épisode 5 : Johnny Cash
Outro : Comment relancer le business de la musique ?