Roger, collectionneur de vinyles à San Diego, CA – USA

66

Prochain arrêt dans notre aventure à la recherche de collectionneurs de vinyles : San Diego ! Énorme fan de musique Punk, Roger est un passionné du disque vinyle. Sa collection de 15 000 disques ne vous dira pas le contraire. Discutons un peu avec Roger à propos de sa collection ! Roger, c’est maintenant le moment de briller ! 🙂

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Roger Lane. J’habite à San Diego en Californie, USA.

Profession : Membre de l’I.A.T.S.E. – Local 122 (Stagehand). Constructeur de décors pour le théâtre, le cinéma et la télévision. Travaille directement pour l’Opéra de San Diego. Maître des accessoires. Dj professionnel (vinyle uniquement) et promoteur du label RECORDS WITH ROGER.

logo-records-with-roger

Comment et quand as-tu commencé ta collection de disques ? Combien de disques dans ta collection aujourd’hui ?

Il y a plus de 35 ans. J’ai commencé tôt, vers 10 ans. Mon père gardait ses vinyles dans notre placard du couloir. Il faisait au moins 2m de long, il y avait tous les classiques de l’époque. C’était énorme pour moi. J’ai tout aimé de ce placard. Il me fascinait. Fouiner dans sa collection est un de mes souvenirs préférés d’enfance. L’odeur des disques, l’art, les photos, la chaleur du son analogique, les paroles et la façon dont les pochettes s’ouvraient pour laisser place aux chansons de… 10cc, Jimi Hendrix, Alice Cooper, Thin Lizzy, Jethro Tull, Be-Bop Deluxe, Led Zeppelin, The Who et tant d’autres.

Ma grand-mère, savait à quel point j’aimais les disques de mon père. Elle m’emmenait toujours faire les courses et me donnait des chèques-cadeaux pour mon anniversaire et Noël à échanger chez les disquaires locaux, comme Licorice Pizza.

Combien en ai-je? Je n’ai jamais compté mes disques, mais je sais que j’ai plus de 11 000 disques et environ 2 000 EP Punk (45 tours). Probablement plus proche d’un total de 15 000.

roger regarde un vinyle assis sur son canapé

Comment a démarré ton intérêt pour la musique ?

La collection de mon père m’a intéressé et ce dès le plus jeune âge. Un très bon souvenir pour moi (je m’en suis rappelé l’autre jour quand j’ai posté une photo de mon album 999 – Concrete dans mon groupe CHASING THE VINYL DRAGON sur Facebook) est quand j’ai passé l’été dans une colo YMCA, j’avais 11 ans, j’allais passer en 6ème et notre moniteur choisissait toutes les semaines un enfant différent pour l’aider dans ses tâches (balayer la cabane, vider les poubelles, épousseter, etc.). Une semaine, il a fait de moi son « assistant » pour l’aider dans ses tâches. Il m’avait dit qu’il voulait jouer de la musique pour moi, mais à la condition que je ne dise un mot, car il aurait pu avoir des ennuis et perdre son poste si la direction ou un autre moniteur découvrait qu’il me passait de la musique avec des injures. Ça s’appelait de la PUNK Music. Je lui ai donné ma parole, je ne dirais rien. Top secret. Alors que nous poursuivions nos tâches, il a joué le « Little Red Riding Hood » de 999 sur son ghetto blaster. J’ai aimé cette musique. Puis vint Black Flag + Circle Jerks + Flipper. Il m’a fait une compil avec tous ces groupes. Dead Kennedy’s, D.O.A., etc.

J’aimerais pouvoir me rappeler son nom et pouvoir le retrouver pour le remercier. Ce gars était cool, je lui en suis reconnaissant. Pour toujours il a changé ma vie. Finis les groupes Arena Rock pour moi. Punk Rock à vie pour ce gamin !

roger et sa collection de vinyles

« Vous pouvez sortir le gamin du punk, mais vous ne pouvez pas enlever le punk du gamin – RL

Quel est le premier disque que tu as acheté ?

J’ai acheté mon premier disque, probablement en CM1 ou CM2, lors d’un de mes voyages au magasin de disques. C’était le classique de Cheap Trick, In Color, qui est toujours un de mes favoris.

As-tu une formation musicale particulière ?

Je suis allé à la SDSU – École de musique et de danse. J’ai étudié la composition et la théorie musicale. J’ai fourni des voix à de nombreux groupes tout au long de ma vie en Californie. Au cours de la dernière décennie, je me suis concentré sur le DJing (vinyle uniquement) en tant que RECORDS WITH ROGER. Essayant de vous faire découvrir de nouveaux grooves. Je passe un bon moment en faisant cela.

roger sourit

Quel genre de musique était joué chez toi quand tu étais petite ? Tes parents avaient-ils des disques vinyles ?

Comme je l’ai mentionné dans l’une de vos questions précédentes – Oui, ils avaient des disques – ils sont maintenant considérés comme du rock classique, mais à l’époque, ils étaient les versions actuelles de… The Beatles, Be-Bop Deluxe, Little Feat, Cream, Pink Floyd, etc.

Je me souviens quand 10cc ou Steely Dan passaient, quand mes parents avaient de la compagnie et que ma sœur et moi allions nous coucher, nous entendions ces musiques jouer un peu plus fort que la normale à travers les murs de nos chambres et il y avait toujours cette certaine odeur de fumée pendant leurs soirées… En vieillissant, j’ai évidemment compris ce qu’ils faisaient au cours de ces soirées avec leurs potes. #hippies

vinyl collection

Collectionnes-tu un genre de musique en particulier ?

De tout ! Sérieusement – Du classique / opéra au punk hardcore et tout le reste. J’ai une énorme collection de jazz. Beaucoup de Heavy Psych + Stoner Metal. Je suis plus passionné par ma collection de Punk. C’est mon genre préféré à collectionner.

Quelle est ta plus belle trouvaille ?

Mes meilleures trouvailles m’ont trouvé honnêtement avec des personnes qui m’ont envoyé un message me demandant d’acheter leurs disques ou de me les donner en cadeau. Beaucoup d’histoires à ce sujet, mais en diggant ? Hmm. Il y en a plein. Difficile d’en choisir un seul. Je choisirais le bootleg « California Man » de Cheap Trick signé par les 4 membres à l’avant et à l’arrière du disque. Ce n’est pas ma meilleure trouvaille sur le plan de la valeur ou de la rareté, mais un sentiment spécial, car c’est mon groupe préféré depuis que je les ai entendues quand j’étais genre en CM1. J’adore ce disque. Live, Bootleg, Allemagne, 1978.

roger, cheap trick album

Des regrets à propos d’un vinyle ?

Bien sûr, mais je ne peux pas acheter tous les disques que je veux chaque fois que j’en vois un. J’ai plus de place ! Je préfère être content de ce que j’ai que de ceux que je n’ai pas.

Une anecdote amusante à propos d’un vinyle de ta collection ?

Bien sûr, nous, les collectionneurs de disques vinyles, entendons toujours des histoires folles de « trouvaille » tout au long de notre vie, des trouvailles impressionnantes d’autres collectionneurs. Quelques exemples d’amis / collectionneurs que j’ai entendus: « J’ai trouvé ça à une bourse d’échange ! J’ai demandé au gars combien pour chaque disque et il m’a dit que je pouvais prendre la caisse entière pour 50$, alors je l’ai fait ! Regardes ce que j’ai trouvé , la pochette « Butcher Babies » des Beatles, un test pressing de Led Zeppelin II, etc. « Quelle trouvaille » ou « J’ai vu mon ex et elle m’a rendu tous mes vieux disques de punk rock pressings originaux de plus de 25 ans” Et que diriez-vous de : “J’ai trouvé les deux premiers des quatre premiers Dischord Records 7 « , SOA et Government Issue, dans un magasin pour, 99 cents chacun! Neufs! ».

J’ai aussi trouvé de belles choses durant toutes ces années de collection, mais jamais rien de semblable à tout ça, jusqu’à ce que cela se produise!

Voilà ma plus belle trouvaille…

Un membre de mon groupe Facebook, Chasing the Vinyl Dragon, m’a envoyé un message privé me demandant si j’étais intéressé par son 1er pressing d’un 45 tours de Bad Religion. Il m’a ensuite raconté comment, sur la pochette intérieure, c’était écrit et signé par le bassiste Jay Bentley. Il s’agissait de la future chanson « Voice of God Is Government » (les paroles originales ! Il a utilisé la pochette intérieure) de How Can Hell Be Any Worse de la même année en 1981. Il a dit que Jay avait écrit les paroles sur la pochette intérieure sur le sol du salon de sa mère tout en mettant les 45 tours dans leurs pochettes ! Jay m’a envoyé un message après que je lui en ai envoyé un à ce sujet, confirmant qu’il s’agissait d’un disque unique. C’est à ce moment-là qu’il a écrit les paroles de cette chanson et qu’il les a accidentellement introduites dans l’un des disques. FOU !

bad religion album

Quoi qu’il en soit, j’ai dit au gars qui me demandait si le disque m’intéressait : « Je suis sûr que ce n’est pas dans ma fourchette de prix, mais combien? » Il a dit: « Ça se vend à combien ? » J’ai dit : « Ça dépend de son état, la dernière vente sur Discogs s’est faite à 250$. Neuf, ça pourrait aller… les gens demandent 500$. Qui sait, avec les paroles et la signature sur la pochette intérieure. Pour le bon collectionneur, cela pourrait aller jusqu’à il ou elle veut payer ».

J’ai dit : « Donne-moi un prix, pour que je puisse voir si je peux m’en approcher ». Il a dit: « Appelle-moi » (il m’a envoyé son numéro de téléphone). Je l’ai appelé et il a dit quelque chose comme : (c’est juste après qu’il m’ait dit comment il avait eu le disque, depuis combien de temps il l’avait, comment il l’a emmené avec lui dans toute l’Europe … l’histoire complète du disque) « Tant que je sais que ça va dans une bonne maison, et je peux vous le dire à travers vos pages sur FB, que vous êtes si passionné par la collection de disques que vous ne voudriez pas le revendre… (attendez) … (oui !!!) VOUS POUVEZ L’AVOIR” BOOM !!! Nous nous sommes revus plus tard et il m’a donné le disque !

Cela me bouleverse encore. C’est tellement surprenant de voir que la générosité d’un étranger à un autre est possible. La meilleure partie de cette histoire n’est pas le disque qu’il m’a donné, mais une nouvelle amitié. La meilleure trouvaille de tous les temps ! Je souris de plus en plus à chaque fois que je raconte l’histoire.

Ton dernier vinyle acheté ?

Mon dernier achat était une collection de 200 disques punk. Beaucoup de disques formidables. Je passe en revue les doubles et je réorganise ma collection pour leur laisser de la place. Un peu fauché en ce moment à cause de cet achat, mais je suis heureux ! Je les ai inventoriés sur mon discogs et la valeur de la collection est 10 fois supérieure à celle que j’ai payée. Big score. Il est heureux aussi. Il a eu le prix qu’il a demandé. Avec les doubles, je veux échanger des disques de valeur égale que je n’ai pas encore.

collection disque vinyle

Y a-t-il un artiste en particulier dont tu essayes d’avoir la discographie complète ?

Je suis toujours « en train d’en ajouter ». Je l’appelle Chasing The Vinyl Dragon, parce que c’est mon addiction. J’en ai toujours besoin de plus en plus. Toujours en quête! Je cherche une paire de disques de Miles Davis pour compléter sa discographie.
Aussi toujours à la recherche de quelques-uns des premiers disques de Dischord.

C’est la fin du monde, tu ne peux prendre que 5 vinyles avec toi ! Lesquels et pourquoi ?

Nan. La pire question que vous puissiez poser à un collectionneur de disques. On me pose cette question à chaque interview. Par respect pour tous mes disques, je ne peux pas y répondre.

Édition originale ou réédition ?

Originale pour la collection – Réédition quand je fais le Dj.

roger cherche un disque vinyle

Quel genre de digger es-tu ? (en ligne, disquaire, brocante, vide-grenier…)

Tout ça. J’aime faire des emplettes dans les magasins. J’ai mes endroits que je visite fréquemment. J’aime acheter directement à des groupes et des labels quand je peux. Discogs est probablement le meilleur ami que je n’ai jamais eu.

Penses-tu que collectionner les vinyles aide à la préservation de notre héritage sonore et culturel ?

Je le pense. Avant, vous deviez acheter des disques vinyles pour avoir la musique. Enregistrement de cassettes sur cassettes pour les amis et la famille. Il y avait une chaleur à cela. Une amitié. De nos jours, avec des applications de musique et des téléchargements numériques, il est si facile d’être paresseux. Il n’y a pas de chaleur avec ça. Une épaule froide plutôt.

Qu’est-ce qui t’attire dans un disque ?

Les groupes ! Les sons ! L’art !

Comment organises-tu ta collection de vinyles ?

Alphabétisée par genre. De A à Z à Artistes variés.

roger cherche un disque vinyle

Que dit ta collection de toi ?

Je suis un accumulateur. ACCRO ! hahaha. Je suis très éclectique.

Ton installation actuelle à la maison ?

Deux platines et un microphone. 😉 Deux Technics SL1200 + un mixer Pioneer DJM-300 et deux moniteurs de studio Tascam VL A5.

roger et ses deux platines

Une dernière chose à ajouter ? C’est maintenant ou jamais 😉

Consultez la page Records with Roger, calendrier des soirées Dj et autres infos → facebook.com/RecordswithRoger

À propos de Roger :

Instagram:
@recordswithroger
@chasingthevinyldragon
Twitter: → @DJRogerLane
Facebook page: → veganlane

Crédit photos : Avec l’aimable autorisation de John O’Mara
John O’Mara – Facebook

Merci beacoup Roger pour cette interview. C’était un réel plaisir de découvrir et lire sur ta passion du disque vinyle !