Des vinyles abandonnés : Le paradis des collectionneurs

1346

Des disques vinyles laissés à l’abandon, voués à la destruction

abandoned vinyl records in a warehouse
©Frédéric Thiphagne, Les mains noires

La musique est probablement l’un des rares points communs que tous partageons autour du globe. Elle représente à elle seule « le son de la terre« . Servant à la fois de thérapie pour les uns, d’archives ou de bibliothèques pour les autres, elle nous sert également à nous exprimer, communiquer, transmettre, à surmonter les moments de tristesse ou encore accompagner nos joies, etc. Quand une gigantesque collection de vinyles est vouée à disparaître, ce ne sont pas seulement les mélomanes qui pleurent mais c’est bel et bien tout une part de notre culture qui meurt !

C’est pourtant ce qui est arrivé à la fin 2009. Et c’est le photographe Frédéric Thiphagne qui nous le raconte. Averti par un « tuyau anonyme », il découvre un énorme entrepôt dont le sol est jonché de milliers de disques vinyles en pagaille.

abandoned vinyl records in a warehouse
©Frédéric Thiphagne, Les mains noires

Comme il le raconte pour le compte de son blog Les Mains Noires, il ne pourra pas nous en dire plus. Il lui avait été demandé de faire vœu de silence sur l’endroit et sa contenance. La seule chose qu’il nous accordera est que cet entrepôt a été entièrement détruit. À l’époque, fin septembre 2009, le propriétaire avait prévenu le photographe que le bâtiment venait d’être vendu et qu’il serait rasé dans les 15 jours sans qu’aucun vinyle ne puisse en sortir. Attristé de ne pas pouvoir partager plus que les seules photos existantes de l’endroit, il réalisa qu’elles devaient être perçues comme un rêve, comme le plus grand fantasme de tous les collectionneurs. Ces photos n’en seraient que l’illustration. Par manque d’information, nous vous laissons contempler cette désolation.

abandoned vinyl records in a warehouse
©Frédéric Thiphagne, Les mains noires
abandoned vinyl records in a warehouse
©Frédéric Thiphagne, Les mains noires

Plus de photos sur son blog : Les mains noires

Il est certain que cet entrepôt aurait pu faire le bonheur de milliers de collectionneurs ou encore d’artistes comme Cb… Vinyl Record Art !